Écologie, Environnement

Poele a pellets : comment ca marche et quel impact environnemental ?

L’arrivée des beaux jours peut nous faire oublier le froid et la nécessité de se chauffer. Pourtant, si l’on souhaite changer de mode de chauffage pour l’hiver prochain, mieux vaut s’y prendre à l’avance ! Et, si, justement, vous souhaitez passer à un système plus performant, mais aussi plus écologique, nous ne pouvons que vous conseiller le poêle à pellets. Comment fonctionne-t-il ? Quel rendement attendre, et quel impact écologique ? On le découvre ensemble.

Le principe du poêle à pellets

Appelé aussi « poêle à granulés », ce mode de chauffage fonctionne par combustion. Vous allez donc y incorporer du pellet de bois, qui est un excellent biocombustible. Le poêle va utiliser ce que l’on appelle un système de vis sans fin. Grâce à ce dernier, les pellets (ou granulés) sont acheminés de manière progressive et à vitesse maîtrisée vers le lieu de combustion. Une résistance électrique permet de déclencher l’allumage du feu et l’oxygène requis pour la combustion est quant à lui amené via un ventilateur lui aussi inclus dans le poêle. Ce ventilateur va également permettre d’homogénéiser l’air chaud pour qu’il soit mieux diffusé.
Les granulés ou pellets de bois (l’appellation dépend selon les régions) vont ensuite brûler pour produire de la chaleur, comme le ferait une bûche dans une cheminée.

Pour pouvoir chauffer toute la maison, il est tout à fait possible de raccorder le poêle à pellets à des canalisations dédiées à l’acheminement de l’air chaud dans les différentes pièces. Ce poêle peut alors devenir le mode de chauffage principal de votre logement.

Du bois issu de la filière du recyclage

Les pellets utilisés pour alimenter le poêle sont issus de résidus de bois. En d’autres termes, ils permettent de donner une seconde vie à du bois non utilisé, et ne pas gâcher les petits morceaux de bois n’ayant pas servi. Les différentes activités du bois comme la menuiserie vont générer des copeaux et sciures. Au lieu de les gaspiller, ils sont transformés en pellets de manière naturelle (pas d’additifs chimiques) pour pouvoir être employés dans un poêle dédié à cet effet. Ce mode de chauffage permet donc de valoriser le bois déjà utilisé en étant compacté, ce qui fait des pellets (ou granulés) de bois une source d’énergie écologique.

Un pouvoir calorifique pour se chauffer efficacement et proprement

L’usage de pellets permet d’allier écologie et confort. On estime en effet que ces granulés de bois offrent un pouvoir chauffant bien supérieur aux bûches de cheminée : 4,6 kWh/kg à 5,5 kWh/kg contre 3,5 pour une bûche traditionnelle et 5 pour une bûche compressée. 
Le poêle à pellets peut disposer d’un mode programmable, permettant d’être actif aux heures les plus utiles et éviter de rester allumé inutilement, juste pour garder la chaleur dans la maison. Vous pourrez ainsi choisir de le déclencher 30 min avant votre retour chez vous pour bénéficier d’un confort optimal une fois à la maison.
Enfin, les pellets se consument quasiment dans leur totalité, ce qui fait qu’ils ne produisent que très peu de cendres. De plus, cela permet à votre poêle de peu s’encrasser et en prolonger la durée de vie tout en en facilitant l’entretien.