Actualité, Écologie

En quoi consiste la Prime CEE ?

Il existe de nombreux moyens de réduire notre impact environnemental au quotidien. Utilisation des transports en commun, recyclage, amélioration de notre logement… En effet, plusieurs travaux dits « de rénovation énergétique » vont permettre, comme leur nom l’indique, de réaliser des économies d’énergie. Plusieurs aides sont disponibles pour les financer, parmi lesquelles la Prime CEE. Focus sur ce dispositif.

Que signifie CEE ?

Il s’agit d’un acronyme pour certificats d’économies d’énergie. Concrètement, ceux-ci vont être accordés aux personnes physiques ou morales améliorant la performance énergétique d’un bâtiment. Le montant de cette dernière va dépendre du gain énergétique qu’auront permis les travaux de rénovation énergétique. Il faut également que tout soit conforme dans la demande pour une installation éligible cee.

Comment bénéficier de cette aide financière ?

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, il vous suffit de vous rapprocher de l’un des fournisseurs d’énergie proposant cette offre et de faire une demande de Prime. Il vous faudra indiquer par exemple le type de bâtiment concerné ; si vous êtes un particulier, le bâtiment devra être votre résidence principale. Les autres critères pris en compte dans l’obtention de l’aide financière sont le type de travaux ou d’installation prévu, et donc les économies d’énergie que vous réaliserez. Celles-ci dépendent de la consommation actuelle du bâtiment, son ancienneté, ses matériaux, le nombre de personnes qui y vivent ou l’utilisent et le détail des travaux que vous comptez entreprendre.

Il est important de solliciter des artisans Reconnus Garants de l’Environnement pour ces travaux. Ainsi, lorsque vous contactez des entreprises pour réaliser des devis (à fournir pour le dossier CEE), assurez-vous qu’ils disposent bien d’une certification RGE en cours de validité.

Vous pouvez leur demander directement ou bien, s’ils ont un site web, consultez-le pour vous renseigner à ce sujet. Autre point clé pour bénéficier de la Prime CEE : le dossier ne peut être soumis qu’une fois les travaux réalisés.. Si celui-ci est refusé, ou que la Prime est moindre que prévue, vous serez alors tenu d’engager des frais parfois bien plus conséquents que prévu…

Les travaux éligibles aux certificats d’économie d’énergie

De nombreux travaux en faveur de la rénovation énergétique sont éligibles à cette aide financière.

Si, par exemple, vous comptez changer votre système de chauffage pour quelque chose de plus performant, les travaux d’installation pourront donner lieu à l’octroi de la Prime. Une chaudière à condensation sera par exemple bien moins énergivore. Après tout, le but de cette aide est de vous inciter à réduire votre consommation énergétique au quotidien, et cela passe par l’amélioration de votre logement !

Les travaux d’isolation seront, eux aussi, éligibles comme l’isolation par le sol, par les murs, par les combles ou par les fenêtres. Tout dépendra de ce dont a le plus besoin le bâtiment à rénover.

Enfin, les travaux en faveur des énergies renouvelables (ex : installer une pompe à chaleur) et ceux destinés à réguler la température intérieure sont, eux aussi, éligibles à l’obtention des certificats d’économie d’énergie.

Montant de la Prime et cumul avec d’autres aides

Le montant de la Prime CEE va être après étude de votre dossier, et est donc très variable. Cette aide est par ailleurs parfaitement compatible avec d’autres aides pour les travaux susmentionnés, comme MaPrimRenov (aide de l’ANAH) ou encore l’éco-prêt à taux zéro. N’hésitez donc pas à procéder à ces demandes d’aides en parallèle. Par contre, chaque aide ne pourra être octroyée qu’une fois par type de travaux.